Blood Assay Solutions

English  |   Français

Exemples d’essais

1. Comparaison de concentrations inhibitrices à 50% (IC50) sur plusieurs donneurs

Le composé A est connu pour inhiber la sécrétion de TNF induite par la stimulation avec du lipopolysaccharide (LPS). Les concentrations inhibitrices à 50% vont être mesurées dans un essai sur sang total pour détecter des variations individuelles.

Principe de l’essai: le sang total frais de 8 donneurs différents est pré-incubé avec des concentrations croissantes du composé A et traité ou pas avec du LPS. Après 4 heures d’incubation, le TNF est dosé dans les surnageants.

 

Plan de plaque et exemple de résultats

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir


Conclusion: le composé A inhibe la sécrétion de TNF induite par le LPS chez tous les donneurs testés. La concentration inhibitrice à 50% varie de 1.5 à 10µM.

2. Détection de contaminants

Le protocole de purification du composé B nécessite plusieurs étapes de décontamination pour éliminer des contaminants pyrogènes d’origine bactérienne. Un essai sur sang total est utilisé pour valider l’élimination des contaminants après chaque étape.

Principe de l’essai: le sang total de 2 donneurs est incubé avec des dilutions en série du composé B prélevé après chaque étape de purification. Après 4 heures d’incubation, l’IL6 est dosée dans les surnagenants.

 

Plan de plaque et exemple de résultats

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir


Conclusion: le produit final ne contient pas de contaminants.

3. Comparaison de différentes formulations d’un adjuvant

Une société développant des vaccins souhaite évaluer différentes formulations d’un adjuvant.

Principe de l’essai: le sang total frais de 3 donneurs différents est incubé 4 à 6 heures avec des dilutions en série des formulations d’adjuvant à tester. La sécrétion de cytokines pro-inflammatoires (par exemple l’IL1, IL6 ou TNF) est alors mesurée.

 

Plan de plaque et exemple de résultats

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir


Conclusion:

  • La formulation 1 n’induit aucune réponse chez les donneurs testés.
  • La formulation 3 est aussi efficace que le contrôle positif.
  • La formulation 4 est moins efficace que la formulation 3
  • Il est intéressant de noter que la formulation 2 fonctionne chez les donneurs A et C mais pas avec le donneur B mettant ainsi en évidence des variations individuelles spécifiques à la cette formulation.